Mortagne teste son Plan Communal de Sauvegarde lors d’un exercice de sécurité

Information

Vendredi 8 et samedi 9 novembre, la commune a pu tester son Plan Communal de Sauvegarde à l’occasion d’un exercice simulant le passage d’une tempête dévastatrice.
La Protection Civile de tous les départements des Pays de la Loire était mobilisée avec près de 300 personnes participants aux opérations qui prévoyaient notamment la prise en charge de victimes et le sauvetage de passagers d’un train immobilisé sur le viaduc de Barbin.

Le plan communal de sauvegarde est un document réalisé pour organiser l’action des élus, des services municipaux et des volontaires en cas de risques majeurs naturels, technologiques ou sanitaires dans la commune (inondations terrestres, phénomènes météorologiques, mouvements de terrain, séismes, pollution des eaux intérieures, transports de matière dangereuses, problèmes liés aux canalisations de gaz…) Il contribue à l’information préventive et à la protection de la population.
Les lieux stratégiques en cas de crise, les moyens d’alertes et les points sensibles sont recensés dans ce document.

Le plan prévoit l’action d’un Poste de Commandement Communal avec un “noyau” constitué du Maire, Directeur des Opérations de Secours, de 2 Responsables des Actions Communales (le Directeur Général des Services et un élu) et du secrétariat composé d’agents administratifs.
3 cellules composées des agents communaux et des élus de Mortagne sont également prévues : la cellule Alerte, la cellule Logistique et la cellule Accueil, Ravitaillement et Hébergement. Le Maire déclenche les différentes cellules en fonction des besoins. Chaque responsable de cellule alerte son équipe et avise en fonction des personnes présentes.

Lors de cet exercice, le Plan a été déclenché à 14h45 vendredi 8 novembre à la suite d’une alerte orange pour vents violents. Cette alerte est devenue une alerte rouge à 17h30, le Poste de Commandement Communal s’est alors constitué en près de 15 minutes. Les différentes cellules ont ensuite été activées pour répondre à plusieurs problématiques : avertir la population, régir face à une panne de courant à l’hôpital local, à un refoulement des eaux usées, une inondation de cave chez un particulier ou encore à un enfant présent au Multi-accueil avec des parents dans l’incapacité de venir le chercher.

“Un tel exercice permet de se mettre en situation et de voir ce qui fonctionne et de mettre en place, si besoin, des actions correctives” indique Alain Brochoire, Maire de Mortagne-sur-Sèvre.