Inondations

Le Sèvre apporte tant à notre quotidien que l’on pourrait oublier qu’elle est une source de risques.

Les crues de la Sèvre Nantaise ont été reconnues “catastrophe naturelle” à cinq reprises aux cours des 20 dernières années.

L’onde de crue est relativement rapide : elle se propage en 24 heures de Cerizay à la confluence avec la Loire, ce qui laisse peu de temps pour se protéger de la montée des eaux. Par ailleurs, son débit ordinaire de 1m3/seconde peut passer à 300m3/seconde.

L’arrachage des haies, le drainage systématique des zones humides et l’extension des zones imperméables que représentent nos rues et parkings font que les pluies atteignent la Sèvre plus vite en ce début de 21e siècle qu’il y a 100 ans.

Depuis le début de l’enregistrement des crues, au 18e siècle, les plus importantes ont été celles de 1770 et d’avril 1983. Pourtant les crues de la Sèvre Nantaise sont essentiellement des crues d’automne ou d’hiver qui ont lieu le plus souvent de novembre à février.

Les règles d’urbanisme visent à limiter l’implantation d’habitations en zone inondable, afin de minimiser les risques.

Si la dernière montée notable de la Sèvre date de 1995, il ne faut jamais oublier que notre voisine aquatique peut avoir des colères sauvages.

Pour surveiller le niveau des eaux retrouvez les alertes crues sur le site dédié :

http://www.vigicrues.gouv.fr

Vous qui habitez à proximité de la rivière, vous pouvez vous renseigner sur les mesures particulières à prévoir et sur les bonnes réactions à adopter en cas de crue.

Vous pouvez vous inscrire au système d’alerte SMS qui a été mis en place afin d’être prévenu sur votre téléphone portable dès qu’une alerte jaune est reçue en mairie.