L’éclairage public

Pour construire un éclairage public raisonné et afin de répondre progressivement aux préconisations de l’Agence Française de l’Eclairage, la municipalité a réalisé un “Schéma Directeur d’Aménagement Lumière” ou “SDAL” en collaboration avec le Sydev.

Nécessaire pour sécuriser nos déplacements et nos activités, lutter contre les dégradations et le vandalisme, et mettre en valeur notre patrimoine, l’éclairage public a aussi une forte incidence sur les dépenses de fonctionnement de la commune et un impact négatif sur l’environnement.

Depuis plusieurs années, un programme de rénovation de lampes est en cours sur la commune et devrait se terminer d’ici fin 2017 afin de supprimer tous les réverbères équipés de lampes à vapeur de mercure qui sont interdits depuis 2012. Ces équipements entraînent d’importantes consommations d’énergie électrique.

Afin de réduire ces point négatifs, le SDAL liste les rues et prévoit un éclairage adapté. Il répertorie également les types d’éclairage à privilégier : les lampes nouvelle génération et les déflecteurs systématiques remplaceront progressivement les lampadaires anciens.

Les routes importantes sont éclairées à environ 20 lux et les petites rues à environ 10 lux**.

Il ne s’agit pas de révolutionner tout de suite l’éclairage de toute la commune mais bien de poser un cadre pour que les futurs travaux aillent dans le bon sens, celui d’une réduction de l’intensité afin de mieux maîtriser les coûts énergétiques et la pollution lumineuse créée par la ville.

* Sydev : Syndicat Départemental d’Energie et d’Equipement de la Vendée.

**Lux : unité de mesure de l’éclairement. La quantité de lux émis par une ampoule n’est pas directement liée à sa consommation électrique, qui se mesure en watts.